CD KRAUS.png

CD "VOIX DES LUMIERES"

Avec Marie Perbost et Génération Mozart, sous la direction de Pejman Memarzadeh 


Disponible dans vos points de vente habituels et sur toutes les plateformes de streaming en ligne.


Enregistré au Théâtre de Poissy avec le label Evidence Classics.
Labélisé "Le Choix de France Musique" 
Classé 3ème du "Top 5 des CDs du mois" de la revue allemande "Journal Frankfurt".

 
 
Pejman.PNG

"Fasciné par l’histoire des civilisations depuis ma tendre enfance, passion probablement nourrie de ma naissance en Iran, comme de ma culture persane, je me suis toujours attaché à rendre leur place aux merveilleux, aux sublimes perdants, convaincu que l’histoire a toujours été écrite par les vainqueurs. Après nos glorieux ainés qui ont réhabilité et rendu leurs lettres de noblesse à la période baroque, Génération Mozart ambitionne de faire revivre la musique et les compositeurs du Siècle des Lumières écrasés par les figures tutélaires de Haydn et bien sûr de Mozart, mais plus encore par les révolutions industrielles, sociales, (dont la Révolution française), scientifiques, culturelles qui bouleversèrent
alors toute l’Europe parachevée par la
révolution romantique."

Pejman Memarzadeh, Chef d'Orchestre

Capture.PNG

Joseph Martin Kraus (1756-1792)

Le « Mozart suédois »

Né en 1756 en Bavière, Joseph Martin Kraus s’initie rapidement à la musique pour laquelle il fait preuve de grandes prédispositions. Contraint par ses parents d’embrasser la carrière juridique, il poursuit néanmoins parallèlement sa formation musicale et compose ses premières œuvres notables dès l’âge de 19 ans. En 1778, Joseph Martin Kraus se rend en Suède avec la volonté de bénéficier d’un emploi musical auprès de la Cour à Stockholm, le Roi Gustave III ayant pour ambition de faire de la ville un véritable centre culturel européen. Il obtient le titre de Maître de Chapelle et devient une figure reconnue dans les cercles musicaux et littéraires de la capitale. 


En 1782, mandaté par le Roi qui le charge de rapporter à la Cour les dernières tendances européennes en matière de création artistique, le jeune compositeur part pour un voyage de 4 ans à travers l’Allemagne, l’Autriche, l’Italie et la France au cours duquel il rencontre d’importantes personnalités telles que Christoph Willi bald Gluck et Joseph Haydn qui admirent son talent.


En 1786, ne recevant plus sa rétribution, il précipite son retour à Stockholm et découvre qu’il a été remplacé à la Cour. Il finit cependant par regagner la confiance du Roi, qui le nomme quelques mois plus tard Directeur de l’Académie Royale de Musique puis Chef de l’Orchestre royal. Atteint de tuberculose, il s’éteint en 1792. Son œuvre d’une incroyable richesse, abordant tous les genres et comptant plus de 200 compositions, aura profondément marqué son époque, bien que le compositeur soit injustement tombé dans l’oubli avec l’émergence de la période romantique et la notoriété de son exact contemporain Mozart.